Recettes

Betteraves

Blettes

Carottes

Choux rave

Courgettes

Daïkon : Le Radis Blanc du Japon

Légume racine de la famille des crucifères.

L’un des légumes les plus utilisés dans la cuisine japonaise appelé aussi  « Daikon ». Ce radis qui ressemble à une grosse carotte n’en est pas une et est bien un radis japonais. Il peut être de chair noire, rose ou verte, mais on le trouve le plus souvent à chair blanche (le plus répandu).

Ce radis a des vertus médicinales car il contient de la vitamine C et il permet une meilleure digestion.

On distingue deux parties dans ce Daikon : la partie haute et la partie basse. Chacune a un goût qui lui est propre et n’est pas employée dans les mêmes plats japonais. En effet, la partie haute est souvent plus sucrée, ce qui permet d’adoucir des sauces ou de le mettre dans certaines soupes épicées ou avec des aliments japonais saumurés. Tandis que la partie basse plus piquante est souvent râpée et mangée avec une citronnelle. Ce radis a des vertus médicinales car il contient de la vitamine C et il permet une meilleure digestion.

Ce radis peut être conservé en saumure mais va prendre une teinte jaunâtre. Souvent pour cacher cela, on le colore en jaune afin que l’on ne remarque pas son changement de couleur après la saumure. Afin qu’il soit plus sucré, il faut le servir en soupe car en cuisant il change de goût et devient plus goûteux.

Ses tiges pourront être ajoutées en bâtonnet de 5 cm à des soupes afin de changer le goût et donner du croquant à la soupe. Les graines peuvent aussi être mangées. C’est pour cela que le Daikon est devenu le radis par excellence des plats japonais.

Recettes :

Epinards

Navets

Pack-Choï

Pissenlits

Pommes de terre

Potirons

Roquette

Rutabagas

recette rutabaga
Le rutabaga est un légume qui se consomme durant les saisons automne et hiver. Etant très proche du navet, son emploi est similaire.

On peut le déguster cru comme cuit, en purée, gratin, potage ou encore ragoût. Cependant il est important de noter que le rutabaga nécessite deux fois plus de temps de cuisson que le navet. La recette la plus typique pour cuisiner ce légume reste le pot-au-feu mais on peut le préparer avec de l’œuf, des épices telles que la cannelle et la muscade ou encore avec de la truffe qui l’accompagne à merveille.

Enfin, pour les amateurs de sucré-salé, le rutabaga se mange également en frites aux saveurs caramélisées.

Conseil : avant toute préparation, bien éplucher le rutabaga et retirer toutes les parties brunâtres.

Recettes :

 

N’hésitez pas à jeter un oeil sur le site de la cuisine sauvage si vous voulez d’autres idées pour des plantes plutôt inhabituelles.

Les commentaires sont fermés